Création d'une chaire de recherche en génie côtier à l'UQAR

UQAR

Le financement de la nouvelle Chaire de recherche en génie côtier de l'Université du Québec à Rimouski (UQAR) est assuré pour les cinq prochaines années.

Le ministre des transports, François Bonnardel, confirme une aide financière globale de 450 000 $ d'ici 2025.

La chaire permettra l'étude de solutions concrètes pour réduire la vulnérabilité des infrastructures côtières aux changements climatiques.

Dans l'Est-du-Québec, près de 60 % des routes nationales sont situées à moins de 500 mètres des côtes. Dans ce contexte, ces routes, particulièrement la route 132, sont beaucoup plus fragiles aux changements climatiques.

Puisque l'UQAR possède déjà une expertise reconnue mondialement dans l'étude de la dynamique côtière, la création de cette nouvelle chaire est pleinement justifiée.

Le gouvernement du Québec veut ainsi contribuer à la lutte engagée contre l'érosion des côtes au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie, aux Îles-de-la-Madeleine et sur la Côte-Nord.

spacer