La CNESST dévoile les conclusion de son enquête sur la ferme Bertin Bellavance

CNESST

LA CNESST dévoile les conclusions de son enquête sur l'accident de travail qui a coûté la vie à Yves Bellavance, le 4 juillet dernier à Saint-Cléophas.

M. Bellavance était ouvrier agricole à l'entreprise Bertin Bellavance.

En tentant d'atteler la remorque au tracteur pour transporter des balles de foin, celle-ci s'est mise en mouvement et le travailleur est resté coincé entre les deux, au niveau du thorax.

La CNESST blâme la méthode de travail qui exposait le travailleur à un danger de coincement, puisqu'il devait nécessairement se placer entre le tracteur et la remorque pour effectuer l'attelage.

L'entreprise a décidé, dorénavant, d'utiliser deux tracteurs pour effectuer cette tâche, de manière à ce que la remorque demeure attachée en tout temps.

L'enquêteur de la CNESST, Simon-Pierre D'amours, estime qu'une meilleure sensibilisation pourrait prévenir ce genre d'accident.

« Les jeunes dans les écoles qui apprennent à travailler dans ce secteur doivent être sensibilisés aux accidents qui surviennent sur le territoire. L’UPA a aussi un rôle à jouer dans la prévention des accidents mortels sur les fermes. »

Simon-Pierre D’Amours, enquêteur CNESST