La marche au ralenti des moteurs à combustion passe à trois minutes à Rimouski

Muffler de voiture

La Ville de Rimouski augmente le temps maximal permis pour la marche au ralenti des moteurs à combustion. Les automobilistes pourront finalement laisser leur voiture rouler pendant trois minutes sans prendre place à bord.

Les élus ont adopté un règlement modifié, lundi lors de la séance du conseil, suite aux nombreux commentaires émis par les citoyens. « On a pris le temps d’écouter la population et d’apporter des modifications qui permettraient d’atteindre l’objectif du règlement tout en répondant aux préoccupations », a indiqué le maire Marc Parent.

Initialement, le conseil municipal songeait à interdire la marche au ralenti après une minute. Le maire estime que la durée prolongée correspond davantage aux règlements semblables qui ont été adoptés dans d’autres villes, comme Matane.

Plusieurs exceptions sont prévues au règlement, notamment pour des raisons de santé, de sécurité et pour des événements hors du contrôle du conducteur.

Par exemple, les citoyens seront en mesure de laisser leur moteur rouler plus longtemps pour dégivrer les vitres en hiver. Il s’agit d’une préoccupation qui a été soulignée à maintes reprises.

« On inclut le cas typique où vous entrez à bord de votre voiture, les vitres sont gelées, il y a eu du verglas ou quoi que ce soit. Vous pouvez laisser tourner votre voiture tant et aussi longtemps que la glace n’a pas disparu de façon à rendre votre véhicule sécuritaire. »

Marc Parent, maire de Rimouski

Les véhicules lourds, les taxis, les véhicules blindés ou d’urgence, entre autres, font aussi l’objet de certaines exceptions. Les automobilistes qui doivent s’arrêter en bordure de route pour des problèmes mécaniques, par exemple, sont également exemptés. Il sera possible pour les personnes qui ont des conditions médicales nécessitant une meilleure chaleur ou climatisation d’excéder les trois minutes.

Marc Parent, maire de Rimouski

Bell Média | Marc Parent, maire de Rimouski

Le volet concernant la marche au ralenti des bateaux à moteur diesel a finalement été retiré du règlement.

Une question de sensibilisation

L’initiative s’inscrit parmi les neuf projets prévus dans le fonds écoresponsable pour 2020 et vise la réduction des gaz à effets de serre.

Une campagne de sensibilisation sera mise sur pied, une étape « fondamentale », selon Marc parent, pour encourager les déplacements plus verts.

« On veut s’assurer que la population comprenne l’importance d’utiliser le véhicule au minimum, de faire du covoiture, d’éteindre le moteur lorsque l’on n’en a pas besoin. Ce sont des petits gestes qui ont un impact à l’échelle du monde. »

spacer