La navigation désormais interdite sur le lac du Gros-Ruisseau

Mont-Joli et Saint-Joseph-de-Lepage demandent aux riverains et aux visiteurs l'arrêt de toute activité de navigation sur le lac du Gros-Ruisseau en raison de son état jugé de plus en plus critique.

Mont-Joli et Saint-Joseph-de-Lepage demandent aux riverains et aux visiteurs l'arrêt de toute activité de navigation sur le lac du Gros-Ruisseau en raison de son état jugé de plus en plus critique.

Ceci inclut les motomarines, les embarcations à moteur, les kayaks, les planches à pagaie, les bateaux à pagaie, le ski nautique et les pédalos.

Le plan d'eau, dont le territoire est partagé entre les deux municipalités, est colonisé depuis quelques années par le myriophylle à épis, une plante aquatique envahissante qui se caractérise par sa capacité de reproduction spectaculaire.

Mont-Joli et Saint-Joseph-de-Lepage demandent aux riverains et aux visiteurs l'arrêt de toute activité de navigation sur le lac du Gros-Ruisseau en raison de son état jugé de plus en plus critique.

Ville de Mont-Joli

Au cours des dernières années, différentes actions ont été posées afin de limiter sa propagation, dont l'identification des zones très critiques par l'installation de bouées.

Le conseil municipal de Saint-Joseph-de-Lepage a adopté à l'unanimité une résolution demandant la fin des activités nautiques sur le lac jusqu'à nouvel ordre.

Selon le maire, Magella Roussel, « la dégradation du plan d'eau entraînera une baisse notable de la valeur foncière des propriétés riveraines ». 

Les élus mont-joliens en feront autant lors de la prochaine séance du conseil, le 17 août. Le maire, Martin Soucy, affirme que « la navigation est le principal vecteur de prolifération ».