La pénurie de logements toujours importante à Rimouski

À louer ISTOCK

Le taux d’inoccupation des logements à Rimouski était  sous le seuil de 1 % en octobre 2020.

Selon les chiffres de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ), à peine 0,9 % des loyers étaient disponibles à la location il y a un an.

Un chiffre inférieur à la moyenne pour les villes de 50 000 à 100 000 habitants qui se situe à 1,5 %.

Rappelons que le taux souhaité pour atteindre l’équilibre entre l’offre et la demande est de 3 %.

Le nouveau maire de Rimouski, Guy Caron, a mentionné à plusieurs reprises que l’accès au logement est sa priorité en début de mandat.

La situation est un peu mieux à Rivière-du-Loup alors que le taux d’inoccupation atteint 1,3 %. La moyenne provinciale pour les villes de 10 000 résidents et plus est de 2,4 %.

L’APCHQ prévoit que le Bas-Saint-Laurent terminera l’année 2021 avec un total de 695 mises en chantier, une hausse de 37 % comparativement à l’an dernier. Toutefois, l’Association anticipe une baisse importante de 19 % du nombre de mises en chantier en 2022.