La santé mentale, une priorité de nos élus

MENTAL HEALTH

Les membres de La Table des élus municipaux du Bas-St-Laurent préoccupés par la santé mentale de ses citoyens.

Un mémoire de 27 pages a été envoyé au ministère de la Santé et des Services sociaux.

Craignant un prolongement du confinement, les élus craignent pour la santé de sa population, surtout pour les personnes déjà vulnérable.

Des recommandations pour chaque groupe d'âge ont été faites pour inciter le gouvernement à agir. 

Les ainés et les jeunes sont principalement représentés dans ce mémoire.

La préfète de la MRC de la Matapédia, Chantale Lavoie, rappelle l'importance de la santé mentale et qu'il est primordiale de développer un bon plan d'action.

 

Ce qui est intéressant du plan d'action qui veut être mis en place par le gouvernement, c'est un plan d'action interministériel. Plusieurs actions peuvent être mises en place en parallèle. C'est sûr qu'il y a déjà des choses qui sont en place et qu'il faut s'assurer de les maintenir, mais il ya des actions à mettre en place aussi.

Chantale Lavoie, préfète de la MRC de la Matapédia

 

Les mesures pour freiner la pandémie ont eu un impact important sur la qualité de vie des citoyens. « Les enquêtes publiées par l’Institut national de Santé publique du Québec démontrent une hausse inquiétante du niveau de stress et d’anxiété dans la population en générale. Imaginez maintenant les répercussions sur les personnes déjà vulnérables. » rajoute la préfète. 

 

Nous en profitons pour saluer le travail colossal des intervenants en santé mentale, tant au sein du réseau de la santé que dans le réseau des organismes communautaires, qui déploient des trésors d’imagination pour soutenir notre population dans ce contexte particulièrement difficile.

Michel Lagacé, Préfet de la MRC de Rivière-Du-Loup et président de la TREMBSL

spacer