Le Bas-Saint-Laurent obtient son passeport de Fab City

Phare de la Pointe-au-Père

Le Bas-Saint-Laurent est la première région au Canada à joindre le réseau international Fab City.

En recevant son accréditation, le Bas-Saint-Laurent s’engage à atteindre 50 % d’autosuffisance alimentaire, énergétique et en produits manufacturiers d’ici 2054.

Le réseau de Fab City est composé de 31 villes et trois régions, dont certaines métropoles telles Barcelone, Paris et Shenzhen.

16 personnes provenant de quatre grands secteurs d’activités forment le comité régional. Le préfet de la MRC de la Mitis Bruno Paradis est membre de ce comité. « On aimerait qu’il y ait un engouement, que tout le monde embarque dans le projet, indique-t-il. Ensuite on va pouvoir montrer aux autres régions que c’est possible et que la première étape c’est de regarder ce qu’on consomme, d’y réfléchir et de voir comment on pourrait être plus autonome. »

Le comité fera d’abord l’évaluation du niveau d’autosuffisance de la région avant d’établir des cibles et des moyens d’atteindre 50 % d’ici 40 ans.

Bruno Paradis est conscient qu’il s’agit d’un objectif à très long terme.

« On sait que des fois des habitudes c’est long à changer, donc en le mettant sur 40 ans, on prend le temps d’écouter une génération ou deux, de changer nos habitudes et de faire en sorte que l’on soit de plus en plus autonomes. »

Bruno Paradis, préfet de la MRC de La Mitis

spacer