Le Bas-Saint-Laurent près du palier orange

Dr Sylvain Leduc, directeur de santé publique du Bas-Saint-Laurent.

Le directeur de la santé publique du Bas-Saint-Laurent affirme que la région est plus près du palier orange que du palier vert. En point de presse mardi après-midi, le Dr Sylvain Leduc a fait le point sur le niveau de préalerte dans lequel se situe maintenant la région.

Il explique que plusieurs critères entrent en compte pour déterminer le niveau d’alerte. « Les critères pour prendre des décisions tiennent compte de l’épidémiologie, de la contagiosité, des hospitalisations. Le Bas-Saint-Laurent avait des critères qui lui permettaient de tendre vers l’orange. »

« On doit redonner un coup de barre important dans les prochains jours. »

Dr Sylvain Leduc, directeur de la santé publique du Bas-Saint-Laurent

Il mentionne qu’il s’agit d’un « réveil brutal », puisque la région avait le meilleur bilan au Québec il y a à peine une semaine.

La situation pourrait être réévaluée dans les prochains jours si elle se dégrade davantage.

Carte des paliers d'alerte par région où 8 régions sont au niveau jaune.

Gouvernement du Québec

Il exhorte les citoyens à collaborer pour respecter les consignes d’isolement et de distanciation physique en plus de limiter les rassemblements. Il constate que de « mauvaises habitudes » se sont installées, dont un relâchement au niveau des rassemblements privés où la distanciation physique est rapidement oubliée. Le Dr Leduc indique également que certaines personnes négligent l’isolement.

La Sûreté du Québec pourrait être appelée à intervenir auprès de récalcitrants. « On est vraiment aux prises avec un tournant où si on ne se ressaisit pas collectivement, ça inclut les jeunes et les moins jeunes, on pourrait être obligé de prendre des mesures que personne n’a envie de voir, met en garde le Dr Leduc. J’en appelle encore une fois à la collaboration, mais il y a des gens qui ne comprennent pas tant qu’on n’aura pas transmis de message via la Sûreté du Québec. »

Le nombre de Bas-Laurentiens qui ont contracté la COVID-19 s’établit à 199 mardi. Le bilan a plus que doublé dans la dernière semaine.

spacer