Le parfum du fleuve Saint-Laurent dans des cosmétiques

Algues utilisées dans les cosmétiques Boréalie.

Une nouvelle entreprise de cosmétiques naturels inspirée du fleuve Saint-Laurent et pensée dans la région a officiellement été lancée mercredi.

La cofondatrice de Boréalie, Claire Bardin, est une Française installée au Québec depuis moins de cinq ans. « J’étais tentée par la maturité des cosmétiques naturels en France qui offrent une image élégante tout en ayant l’aspect environnemental, explique-t-elle. Je trouvais ici que l’image n’était pas toujours à mon goût. »

Jointe au téléphone, elle raconte avoir été inspirée par le fleuve lors d’un séjour au phare du Pot à l’Eau-de-Vie à Rivière-du-Loup avec son conjoint.

« On était en présence d’un océanographe. Il nous a dit qu’on avait un trésor, ici, qu’on sous-estimait. Je savais que je voulais faire quelque chose avec ça. »

Claire Bardin, entrepreneure et cofondatrice de Boréalie

L’idée a germé dans l’esprit de l’entrepreneure qui a finalement décidé de développer des cosmétiques respectueux de l’environnement fait à base d’ingrédients tirés du Saint-Laurent.

Après plusieurs recherches, notamment auprès du Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM) à Rimouski, Claire Bardin a décidé de créer des produits à base d’algues. « Les algues sont un ingrédient actif antioxydant qui a des propriétés réparatrices, hydratantes et oxygénantes », explique-t-elle.

Soucieuse de produire des cosmétiques durables et naturels, Claire Bardin s’est associée avec un laboratoire de Boucherville afin de développer différentes formules. Les contenants sont également conçus de manière à éviter le suremballage.

Après deux ans de préparation, elle est finalement prête à lancer son entreprise et à commercialiser ses produits à la mi-juin.

La crise de la COVID-19 a forcé la fondatrice à réduire le nombre de points de vente. Pour l’instant, les produits seront uniquement disponibles à Havre-Saint-Pierre, Montréal et Vaudreuil, mais elle a pour objectif que 90 % des ventes proviennent du web. « Si les consignes sanitaires le permettent, on prévoit une tournée en septembre pour présenter nos produits, notamment au Bas-Saint-Laurent. »

spacer