Le projet de loi 61 critiqué dans La Matapédia

Francois Legault

Deux municipalités matapédiennes s'opposent catégoriquement à l'adoption du projet de loi 61 du gouvernement Legault visant une relance économique du Québec.

Les élus de Sainte-Marguerite-Marie et Sainte-Irène ont adopté une résolution en ce sens lors de la dernière séance des conseils municipaux.

Selon eux, le projet de loi présente plusieurs lacunes, octroi au gouvernement et au directeur de la santé publique un pouvoir excessif en cette période d'urgence sanitaire et risque de brimer les droits et libertés canadiens.

Pour le député de Matane-Matapédia et chef intérimaire du Parti Québécois (PQ), Pascal Bérubé, cette prise de position des municipalités reflète bien l'opinion publique.

« Ça démontre que beaucoup de gens, qui ont analysé cette situation, se sont dits: « ça n'a pas de sens ». Et des gens disaient: « il faut appuyer ça, c'est important ! » Je veux juste rappeler que sur la liste des projets que le gouvernement a sélectionné, il n'y en a aucun dans La Matapédia. »

Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia et chef intérimaire du Parti Québécois

Le député péquiste dévoilera, d'ici le 24 juin, une liste de projets nécessaires à la relance de l'économie dans La Matapédia, La Matanie et La Mitis.

spacer