Les barrages routiers du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie sont maintenant levés

Le député de Matane-Matapédia appui la décision du gouvernement Legault de contrôler les déplacements dans huit régions éloignées, dont le Bas-Saint-Laurent.

Le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie sont plus accessibles au reste de la province depuis le retrait des barrages routiers, lundi, à La Pocatière.

Contre la fin des contrôles, la Table des élus municipaux du Bas-Saint-Laurent n'a d'autre choix que d'accepter la décision des autorités de santé publique du Québec et du gouvernement Legault.

Le président de la Table, Michel Lagacé, rappelle toutefois que les déplacements non-essentiels sont déconseillés même s'ils ne sont plus interdits.

Tout comme le directeur de santé publique du Bas-Saint-Laurent, Dr Sylvain Leduc, il s'en remet à la bonne volonté des visiteurs pour faire leurs provisions avant d'arriver dans la région et de respecter une quarantaine de 14 jours pour éviter la propagation dans l'Est-du-Québec qui compte une population de 25 % de personnes âgées de 65 ans et plus.

Les élus demandent également à la population de continuer de respecter les consignes de distanciation de deux mètres, de lavage de mains et du port d'un couvre-visage lorsque la distanciation physique n'est pas possible.

Manifestation contre la levée du barrage policier de La Pocatière

Par ailleurs, une trentaine d'automobilistes de la Gaspésie on manifesté contre la réouverture de la région, lundi, sur la route 132.

Lundi matin, ils ont effectué le trajet reliant Matane à Sainte-Anne-des-Monts à une vitesse de 50 km/h. Le convoi d'environ un kilomètre souhaitait évidemment le maintien des barrages policiers à La Pocatière.

Les organisateurs de cette démonstration s'attendent à une vague importante de visiteurs même si les restaurants et la plupart des sites d'hébergement sont toujours fermés.

Ils ajoutent ne pas écarter la possibilité de tenir d’autres manifestations du genre dans les prochains jours si les cas de COVID-19 se multiplient dans la région.

Accédez à toute l'information d'ici et partout au Québec dans notre dossier spécial Covid-19
spacer