Les candidats néodémocrates se rallient dans l'Est-du-Québec

Hugo Latulippe, Lynn Beaulieu, Guy Caron et Rémi-Jocelyn Côté.

Au neuvième jour de la campagne électorale, les quatre candidats néodémocrates du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie se sont réunis à Pointe-au-Père, ce matin, pour présenter leur vision régionaliste.

Guy Caron, le député sortant dans la circonscription de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Rémi-Jocelyn Côté dans Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Lynn Beaulieu dans Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et Hugo Latulippe dans Montmagny-L'Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup font front commun pour mettre la région au premier plan à Ottawa.

Parmi les enjeux qu'ils veulent porter au gouvernement fédéral, ils notent la question du transport dans l'Est-du-Québec, la couverture cellulaire, le soutien aux producteurs agricoles et l'environnement. « J’ai fait mes preuves pendant huit ans pour porter cette voix, peu importe les chiffres des sondages, indique Guy Caron. Je veux avoir une équipe forte pour prioriser le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine à Ottawa. »

« On a la chance d’avoir une équipe qui travaille ensemble et non des candidats et des candidates qui ne font que relayer les communiqués de presse qui sont envoyés par leur parti, comme le font les libéraux et les conservateurs. »

Guy Caron, député sortant dans Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques

Les candidats néodémocrates Guy Caron et Hugo Latulippe.

Les candidats néodémocrates Guy Caron et Hugo Latulippe | Photo Maude Parent, journaliste Bell Média

Pour le candidat dans la circonscription de Montmagny-L'Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup et cinéaste, Hugo Latulippe, l’environnement sera au cœur de la campagne néodémocrate dans la région. « Il faut qu’on change d’époque et qu’on opère la transition écologique de notre économie, affirme-t-il. Je ne retournerai pas à mon métier avant qu’on ait avancé dans ce dossier. »

Ancien militaire, Rémi-Jocelyn-Côté s'engage, quant à lui, à défendre les anciens combattants et faire avancer des dossiers de sécurité publique.