Les Conservateurs veulent appuyer le prolongement de la 20

Nancy Brassard-Fortin, candidate du Parti conservateur dans Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques.

Le Parti conservateur s'engage à appuyer le gouvernement du Québec pour la réalisation du prolongement de l'autoroute 20 entre Notre-Dame-des-Neiges et le Bic.

Le lieutenant politique pour le Québec du Parti conservateur du Canada, Alain Rayes, était de passage à Rimouski, mardi, pour en faire l’annonce.

Il dit saluer la décision de la CAQ de remettre le prolongement de la 20 parmi ses priorités. « Il s’agit d’un levier économique qui permettra à la région de se donner les moyens de ses ambitions », indique M. Rayes.

Alain Rayes, Nancy Brassard-Fortin et Bernard Généreux du Parti conservateur du Canada.

Alain Rayes, Nancy Brassard-Fortin et Bernard Généreux du Parti conservateur du Canada | Photo Maude Parent, journaliste Bell Média

« Les conservateurs ont toujours été des partenaires pour faire des autoroutes. C’est le cas de la 85 entre Rivière-du-Loup et le Nouveau-Brunswick, de la 175 de Stoneham au Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la 73 dans la Beauce. Le Parti conservateur est reconnu pour faire du chemin et faciliter la vie des régions. »

Nancy Brassard-Fortin, candidate conservatrice dans Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques

Les Conservateurs ne savent pas pour l’instant quel type d’autoroute sera construit et n’entendent pas se prononcer sur l’échéancier. « On va travailler avec le gouvernement du Québec et on sera présent quand le gouvernement fédéral aura à fournir sa partie », assure Nancy Brassard-Fortin.

Le député sortant et candidat dans la circonscription de Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, Bernard Généreux, estime que le projet ne freinera pas le développement économique et touristique des municipalités avoisinantes. « Bien au contraire. Les gens vont se sentir en sécurité de venir dans un tronçon qui leur permettra de sortir dans les municipalités aux abords du fleuve pour y manger et dormir sur la route. »

Une seconde flèche contre le Bloc

La candidate Nancy Brassard-Fortin a lancé une nouvelle flèche à l’endroit du chef du Bloc Québécois Yves-François Blanchet lors de la conférence de presse du Parti conservateur à Rimouski.

« Je voulais montrer à M. Blanchet c’est quoi une vraie conférence de presse et que nous, nous ne sommes pas des pelleteurs de nuage. »

Nancy Brassard-Fortin, candidate conservatrice dans Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques

Elle se défend de s’être invitée à la conférence de presse du Bloc, dimanche à Rimouski, laissant entendre qu’elle se fait un « devoir de voir comment que le Bloc peut donner de l’espoir aux gens en sachant très bien qu’il ne peut pas agir. »