Les Grands Amis de Rimouski à la recherche de bénévoles pour soutenir des jeunes

Enfant (iStock.com eranicle)

La pandémie a des conséquences majeures pour l’organisation des Grands Amis de Rimouski. Depuis le début de la crise en mars, le nombre de jeunes en attente d’un jumelage a bondi de 350 %.

De nombreux jeunes moins bien entourés ou vivant dans des familles en situation précaire sont plus anxieux, stressés et même déprimés.

Une trentaine de jeunes âgés de 5 à 17 ans sont en attente d’un jumelage avec un ami ou une amie adulte.

« L’impact de la pandémie c’est que les parents reconnaissent qu’ils ont besoin d’aide, qu’ils ont besoin que leur enfant ait un autre adulte significatif dans leur vie. Les parents sont fatigués et les jeunes ont beaucoup demandé ce printemps en n’étant pas à l’école. »

Manon Bernier, directrice générale des Grands Amis de Rimouski

L’organisation a donc un urgent besoin de personnes qui sont prêtes à s’impliquer dans le soutien des jeunes. « Ça nous prend des adultes qui ont envie de s’engager à faire une activité par semaine ou aux deux semaines avec le jeune avec qui ils sont jumelés pendant minimum un an », explique Manon Bernier.

Actuellement 22 jeunes sont jumelés à un adulte et la directrice générale espère faire diminuer la liste d’attente.

Avec la collaboration de Maude Parent, journaliste Bell Média

spacer