Les producteurs forestiers veulent faire leur part pour l'environnement

Forêt bois

Le Syndicat des producteurs forestiers du Bas-Saint-Laurent (SPFBSL) dépose un mémoire au gouvernement provincial concernant l'élimination graduelle des différents contenants faits de styromousse et de plastique.

Il demande à Québec de légiférer et d'imposer un décret pour éliminer ces matériaux dans les emballages bioalimentaires et commerciaux.

Selon le Syndicat, ces matériaux peuvent facilement être remplacés par des produits fabriqués à partir de fibres de bois, qui sont entièrement compostables. Le président, Maurice Veilleux, indique que la ressource est disponible en abondance au Québec. « L’industrie forestière veut faire sa part pour remplacer quelque chose de polluant par quelque chose qui ne l’est pas. »

Maurice Veilleux, président du Syndicat des producteurs agricoles du Bas-Saint-Laurent.

Maude Parent, journaliste Bell Média | Maurice Veilleux, président du Syndicat des producteurs agricoles du Bas-Saint-Laurent

Le SPFBSL veut que le gouvernement agisse pour interdire, par exemple, aux épiceries de présenter des produits alimentaires dans des contenants de styromousse, et de contrôler les produits importés qui sont emballés dans des matériaux non recyclables ou non compostables.

« On se demandait comment on peut faire pour augmenter l’utilisation de la fibre forestière. Quand j’ai vu des barquettes en fibre forestière dans un commerce de la région, je me suis dit ‘’ça existe’’. La ressource est là, les produits existent, on ne demande donc pas d’inventer la roue. »

Maurice Veilleux, president de SPFBSL