Maude Charron remporte l'or à Tokyo

Maude Charron

Maude Charron remporte la médaille d’or aux Jeux de Tokyo en haltérophilie chez les moins de 64 kg.

Elle a terminé au sommet des deux épreuves pour remporter les grands honneurs à ses premiers Jeux.

Après avoir réussi 105 kg à l’arraché, l’athlète originaire de Sainte-Luce soulève 131 kg à l’épaulé-jeté pour un total de 236 kg.

Elle surpasse donc l’Italienne Giorgia Bordignon qui a réussi un cumulatif de 232 kg.

Après une année d’entraînement parsemée d’embûches à s’entraîner dans le garage de son père, ses efforts ont finalement porté fruit.

Maude devient la deuxième femme au pays à remporter une médaille olympique en haltérophilie après la double médaillée Christine Girard.

Pour le père de l’haltérophile, Jean Charron, cette victoire est une surprise très bien accueillie.

« C’était vraiment inattendu. Les grands spécialistes la voyaient sur le podium. Pour nous, de la voir là-bas, c’était chaudement mérité. Et là de la voir avec une médaille autour du cou, la première en plus, on est bien content. »

Jean Charron, père de Maude Charron

Son cœur de père s’est serré alors qu’elle a raté son premier essai à l’épaulé-jeté à 128 kg. Elle a complété la première partie du lever avant de lâcher la barre, paraissant désorientée. « Son premier lever à l’épaulé-jeté nous a grandement inquiétés. Je suis toujours inquiet, c’est pesant, ce n’est pas cinq livres! Mais on prend ce qui passe et on la laisse vivre ses émotions tranquille. »

Maude Charron a par la suite rebondi en réussissant un deuxième essai à 128 kg, puis un troisième à 131 kg.

La Ville de Rimouski confirme qu'un événement sera organisé en l'honneur de la championne.

Avec la collaboration de Maude Parent et de Benoit Primeau, Bell Média
 

spacer