Non à un projet de spectacle en janvier dans la Cathédrale

Cathédrale hiver 2019

Un autre chapitre dans l'interminable roman de la Cathédrale de Rimouski.

Un projet de spectacle unique du RikiFest à l'intérieur de l'édifice le 26 janvier doit être abandonné.

L'administrateur du festival, Jean-Louis Chaumel, croit que la réponse négative de la Fabrique St-Germain est directement reliée au conflit permanent qui perdure entre les marguilliers et l'Archevêché.

Il ajoute que le spectacle réunissant de nombreux artistes aurait permis un évènement non-partisan, innovateur et rassembleur.

« Un moment donné, il faudra bien la rouvrir. Ça aurait prouvé qu'il y a quelque chose à faire avec la cathédrale. On a consulté différents experts, des ingénieurs, qui nous ont dit que ce n’était pas impossible de l'ouvrir pour une journée. Mais nous étions tout à fait au courant que l’Archevêché et la Fabrique sont en dispute. »

Jean-Louis Chaumel, administrateur du RikiFest

La Fabrique invoque que la pose de scellés pour des raisons de sécurité, il y a cinq ans, justifie pleinement sa décision.

Les responsables du RikiFest répliquent qu'ils ont obtenu l'accord de leur assureur et qu'ils étaient fin prêts à discuter de toutes les mesures exceptionnelles de sécurité pour présenter un évènement  qu'ils qualifient de début de la renaissance de la Cathédrale.