Nouveau désastre pour les agriculteurs du Bas-Saint-Laurent

Agriculteur et champ- IStockphoto.com -Zoran Zeremski

C'est véritablement le jour de la marmotte pour les agriculteurs et producteurs du Bas-Saint-Laurent.

L'histoire récente se répète et pour la troisième fois en quatre saisons printemps-été, ils connaissent une récolte désastreuse en raison de la sécheresse prolongée.

La première coupe de foin ne donne vraiment pas de très bons résultats et les réserves des producteurs sont vides depuis longtemps.

« Ça fait trop longtemps qu'on est en crise de même de foin et de sécheresse au Bas-Saint-Laurent. Il n'y a plus de réserves, on  commence plus tôt à faire les coupes, ça prendrait vraiment 3 jours de bonne pluie pour humidifier suffisamment le sol. » 

Gilbert Marquis, président de l'UPA du Bas-Saint-Laurent

L'UPA du Bas-Saint-Laurent discute régulièrement avec la Financière agricole pour venir en aide très rapidement aux producteurs durement touchés.

Comme la sécheresse frappe partout au Québec et dans les provinces voisines, le président, Gilbert Marquis, craint que les options soit très limitées.

« Les producteurs sont "toughs" mentalement mais il y a quand même une limite. Si tu as de l'argent mais tu n'es même pas capable d'aller chercher du foin ailleurs, ça va être très difficile, il va possiblement falloir qu'on baisse les troupeaux même si c'est loin d'être l'option qu'on favorise pour le moment. »

Gilbert Marquis, président de l'UPA du Bas-Saint-Laurent

Bien mince lueur d'espoir, selon Environnement Canada, les probabilités de pluie pour le Bas-Saint-Laurent sont de 60 % mardi, mercredi, samedi et dimanche.

spacer