Nouvelle titulaire pour la chaire de recherche de l'UQAR

ISMER 2014

La chaire de recherche UNESCO de l'UQAR a une nouvelle titulaire.

Il s'agit de la professeure Fanny Noisette, de l'institut des sciences de la mer de Rimouski.

La nouvelle titularisation de la chaire en analyse intégrée des systèmes marin entrainera maintenant la redirection de la recherche vers l'Amérique du Sud et l'Afrique de l'Ouest.

 

« Les recherches s’intéresseront particulièrement aux systèmes côtiers en utilisant des approches interdisciplinaires. Nous souhaitons également développer nos partenariats avec les communautés autochtones afin de mieux prendre en considération les savoirs traditionnels dans nos recherches »

Fanny Noisette, Professeure et titulaire de la chaire de recherche

 

L'UQAR s'allie donc à deux organismes sur place.

Le Centre Austral des Recherches scientifiques d'Argentine et l'université de la Magdalena de la Colombie font équipe pour recueillir les données.

La conservation et l'exploitation durable des ressources marines ont été le coeur de la recherche jusqu'à présent.

Cette chaire en science de la mer est la première au Canada reconnu par l'UNESCO.

Rimouski fait partie d'une des seulement 170 chaires de recherche universitaire de l'UNESCO aux quatre coins du globe.

 

« L’équipe dirigée par la professeure Noisette concentrera ses efforts sur le développement d’approches intersectorielles pour fournir aux décideuses et décideurs les outils pertinents à la gestion et à la protection des écosystèmes marins et des ressources naturelles. La mise en commun de diverses disciplines, comme l’océanographie et le développement régional, est essentielle pour dégager une vue d’ensemble dans un contexte de changements globaux et de bouleversements écologiques »

Guillaume St-Onge, directeur de l'Institut des sciences de la mer de Rimouski