Octobre 2020 fracasse les records de pluie

Citrouille (iStock.com Melpomenem)

Jamais un mois d’octobre n’aura été aussi pluvieux dans la région de Rimouski et de Mont-Joli, selon les données d’Environnement Canada.

212 mm de précipitations ont été enregistrés au cours du mois. C’est plus du double de la moyenne qui s’établit à 87 mm.

Le nombre de journées où la pluie a été présente pendant plusieurs heures et en quantité significative a également triplé, d’après le météorologue Alexandre Parent. Habituellement, le Bas-Saint-Laurent recense deux à trois journées de la sorte. Il y en a plutôt eu neuf.

« Si on avait un mot à choisir pour le mois d’octobre, ce n’est pas très difficile, c’est vraiment le mot pluvieux. À la station de Mont-Joli, où on a presque 80 ans de données météorologiques en banque, octobre 2020 se classe comme le mois d’octobre le plus pluvieux jamais enregistré. »

Alexandre Parent, météorologue Environnement Canada

Rivière-du-Loup, Rimouski, Matane et la Vallée de la Matapédia sont les secteurs qui ont reçu le plus de pluie au Québec.

Au niveau de la température, le mois se termine avec un mercure près des normales avec 5,6°. La normale est de 5,8°. « Souvent, je dis que l’automne n’existe pas, c’est une bataille entre l’été et l’hiver et on sait qu’à la longue l’hiver va finir par gagner, illustre Alexandre Parent. C’est un peu ce qu’on a vécu avec quelques belles journées au-dessus des normales à la mi-octobre et une fin du mois plus fraîche. »

Un début novembre abrupt

Novembre a débuté brusquement sous la neige. Lundi, Environnement Canada avait émis un bulletin météorologique spécial pour les secteurs de Rimouski et d’Amqui et un avertissement de tempête hivernale pour Matane. « C’est vrai que d’avoir un premier avertissement de tempête hivernale pour Matane et une dizaine de centimètres de neige pour Rimouski c’est peut-être un peu hâtif, mais ce n’est rien d’exceptionnel, souligne le météorologue. Novembre c’est là où on bascule de conditions automnales à hivernales. »

Néanmoins, ces températures ne seront pas représentatives de la première moitié du mois. Le thermomètre pourrait s’approcher des 10° pour la fin de la semaine et le week-end avec très peu de précipitations.

Environnement Canada prévoit un mercure plus près de la normale vers la mi-novembre sans indicateur de temps froid ou de quantité importante de neige.

spacer