PHOTOS | 300 manifestants antimasques à Rimouski

Près de 300 personnes ont manifesté samedi après-midi au centre-ville de Rimouski pour dénoncer les mesures sanitaires imposées par le gouvernement Legault.

Près de 300 personnes ont manifesté samedi après-midi au centre-ville de Rimouski pour dénoncer les mesures sanitaires imposées par le gouvernement Legault. L'évènement a nécessité un important déploiement policier.

Les agents de la Sûreté du Québec (SQ) ont délivré des dizaines de constats d'infraction de 1 546 $ pour non-respect du port du masque obligatoire en plus d'arrêter quelques individus. Le Rimouskois Alain Lauzon a été l'un des premiers participants à recevoir une amende.

Près de 300 personnes ont manifesté samedi après-midi au centre-ville de Rimouski pour dénoncer les mesures sanitaires imposées par le gouvernement Legault.

Martin Brassard, journaliste Bell Média. | Alain Lauzon de Rimouski a été l'un des premiers manifestants à recevoir une amende de 1 546 $.

Pourtant, les manifestants, qui provenaient pour la plupart de l'extérieur de la région, ont été avertis à de nombreuses reprises de respecter les règles en vigueur.

« Si votre intention est de prendre part à la manifestation qui doit avoir lieu dans les prochaines minutes, sachez qu’en vertu du décret 1020-2020 pris par le gouvernement le 30 septembre 2020 vous devez obligatoirement porter le masque. Il vous est également ordonné de maintenir une distance d’un minimum de deux mètre entre chacun de vous. Le refus d’obtempérer à cet ordre vous rend passible d’une amende pouvant aller de 1 000 $ à 6 000 $. Merci de contribuer à limiter la propagation de la COVID-19. », pouvait-on entendre juste avant le début de la marche.

Près de 300 personnes ont manifesté samedi après-midi au centre-ville de Rimouski pour dénoncer les mesures sanitaires imposées par le gouvernement Legault.

Martin Brassard, journaliste Bell Média. | Les militants se sont rassemblés dans le stationnement du McDonald's avant de marcher vers le parc Beauséjour.

Stéphane Blais et Alexis Cossette-Trudel, des figures bien connues du mouvement antimasque, ont prononcé de courts discours à la toute fin de la manifestation au parc Beauséjour.

Depuis Montréal, le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, a signé une demande d'ordonnance judiciaire pour que le rassemblement soit déclaré illégal après environ trois heures.

Près de 300 personnes ont manifesté samedi après-midi au centre-ville de Rimouski pour dénoncer les mesures sanitaires imposées par le gouvernement Legault.

Martin Brassard, journaliste Bell Média. | La manifestation a pris fin vers 15 h au parc Beauséjour.

Avec la collaboration de Martin Brassard, journaliste Bell Média.

spacer