Procès de Patrick Chénard: une troisième présumée victime témoigne

Palais de justice Rimouski

La troisième présumée victime a témoigné à son tour, jeudi matin, au procès du kinésiologue et massothérapeute rimouskois Patrick Chénard au palais de justice de Rimouski.

Elle rapporte un scénario assez similaire aux deux premières plaignantes.

Selon son témoignage, Patrick Chénard lui a donné son premier massage à vie après un échange sur Facebook en avril 2018.

Elle raconte être devenue rapidement mal à l'aise après que le massothérapeute lui ait touché les fesses avec ses mains et les parties génitales avec ses doigts.

La plaignante se rappelle avoir espéré que la rencontre se termine rapidement et s'être sentie paralysée. Elle a quitté les lieux paniquée et en larmes.

Quelques jours plus tard, elle a porté plainte, sachant que d'autres clientes avaient vécu une expérience semblable.

En contre-interrogatoire, la présumée victime admet ne pas se rappeler de tous les détails de son rendez-vous, ni de ses échanges avec Patrick Chénard.

L'homme de 28 ans fait face à 11 chefs d'accusation d'agression sexuelle sur autant de présumées victimes pour des gestes survenus en 2015 à Trois-Rivières et de 2016 à 2018 à Rimouski.

Avec la collaboration de Martin Brassard, journaliste Bell Média