Quelques recommandations pour améliorer le sort des aînés

Le député de Rimouski, Harold LeBel, et la directrice générale du Carrefour 50 + du Québec, Denise Gagnon, dévoilent le rapport du colloque Bien vieillir dans Rimouski-Neigette.

Le député de Rimouski, Harold LeBel, et la directrice générale du Carrefour 50 + du Québec, Denise Gagnon, dévoilent le rapport du colloque Bien vieillir dans Rimouski-Neigette.

L'évènement, qui a eu lieu les 17 et 18 octobre derniers à l'UQAR, a rassemblé 225 personnes, dont la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais.

Les participants ont assisté à quatre conférences sur le vieillissement et pris part à six ateliers de discussion portant, entre autres, sur le transport, le maintien à domicile et la pauvreté.

Parmi les recommandations du rapport, notons la création de places de stationnement destinées aux aînés, l'augmentation du nombre de préposés aux bénéficiaires dans les CHSLD et la mise en place de garderies à proximité des maisons de retraite.

« Tous les gens présents au colloque ont signé une déclaration commune et se sont engagés à faire un suivi. Maintenant, c’est la bonne foi de tout le monde. Par contre, ce que j’ai vu au colloque, c’est que les gens sont convaincus qu’il faut faire quelque chose et qu’on ne peut pas laisser aller les affaires comme ça. »

Harold LeBel, député de Rimouski

Le député de Rimouski, Harold LeBel, et la directrice générale du Carrefour 50 + du Québec, Denise Gagnon, dévoilent le rapport du colloque Bien vieillir dans Rimouski-Neigette.

Gabriel Le Marquand Perreault, journaliste Bell Média. | Le député de Rimouski, Harold LeBel, et la directrice générale du Carrefour 50 + du Québec, Denise Gagnon.

Bientôt un Protecteur des aînés ?

Par ailleurs, M. LeBel a récemment déposé un projet de loi à l'Assemblée nationale afin de créer la fonction de Protecteur des aînés.

« Il y a 5 ou 10 ans, on ne voyait pas l’urgence d’agir. Maintenant, on la voit. Il suffit d’ouvrir les journaux à chaque semaine pour voir des situations d’aînés souvent en CHSLD. »

Harold LeBel, député de Rimouski