« Ramenez-nous dans les arénas » ; le cri du cœur de Hockey Bas-Saint-Laurent

Rondelle de hockey dans un filet.

L'organisation Hockey Bas-Saint-Laurent et celle de quatre autres régions joignent leur voix pour demander au gouvernement le retour de la pratique du hockey en zone orange.

Le président de Hockey Bas-Saint-Laurent, Guylain Raymond, se dit extrêmement déçu que les centres d’entraînement et les activités intérieures individuelles aient eu le feu vert pour reprendre leurs activités, mais qu’il n’en soit rien pour les associations de hockey.

Les arénas pourront ouvrir, mais pour la pratique libre, ce qui n’inclut aucune pratique de groupe. Avec le retour en zone orange, Guylain Raymond s’attendait à ce que les jeunes puissent sauter à nouveau sur la glace avec certaines restrictions, comme c’était le cas de septembre jusqu’au début décembre. Pendant cette période, les associations pouvaient jouer en équipes réduites sans mises en échec pendant 30 minutes.

Les présidents des bureaux régionaux ont co-signé une lettre à l’intention du gouvernement, des députés et de la direction nationale de santé publique pour réclamer le retour du sport. Ils souhaitent des entraînements et des matchs intra-associations.

« Il faut faire bouger ces jeunes-là parce qu’on parle de saines habitudes de vie et de santé mentale. C’est un cri d’alarme de tous nos bénévoles dans le Bas-Saint-Laurent, en Abitibi, sur la Côte-Nord, au Saguenay–Lac-Saint-Jean et en Gaspésie. J’espère qu’on ne perdra pas de jeunes, qu’ils ne décrocheront pas et qu’ils ne prendront pas de mauvaises habitudes. »

Guylain Raymond, président de Hockey Bas-Saint-Laurent

Faire bouger les jeunes en toute sécurité

Guylain Raymond estime que les jeunes ont hâte d’enfiler leurs patins. Il est conscient que la pratique du sport ne reprendra pas comme c’était le cas avant la pandémie, mais il espère que le gouvernement entendra leur cri du cœur pour permettre aux enfants de bouger avant la fin de la saison froide. « Il y a des jeunes qui me disent ‘’Guylain, moi j’ai hâte de recommencer à jouer, depuis le mois mars l’an passé on a joué juste un peu’’. Amenez-les sur la glace, faites-les pratiquer, faites-les jouer entre eux, ne les faites pas voyager, pas de problème ! »

Selon le président de Hockey Bas-Saint-Laurent, aucune éclosion de COVID-19 n’a été déclarée dans les différentes associations. M. Raymond croit que la pratique du sport peut se dérouler de manière sécuritaire et dans le respect des mesures sanitaires.

« Le protocole COVID dans notre région a été encore plus appliqué que ce que la Santé publique demandait, souligne-t-il. Il y a eu une éclosion dans le secteur de Matane dans une maison pour personnes âgées et on a arrêté toutes les activités cette fin de semaine là et personne du gouvernement ne nous a appelé, on l’a fait par nous-même pour mettre le couvert sur la marmite dans ce secteur-là. »

POUR ÉCOUTER L'ENTREVUE INTÉGRALE, CLIQUEZ ICI