Retour sur les bancs d'école pour les enfants bas-laurentiens

COVID-19-17

C’est une journée de retour en classe très spéciale pour 3 500 jeunes du préscolaire et primaire de la Commission scolaire des Phares.

C’est également une journée bien particulière pour les professeurs et membres du personnel qui accueillent à nouveau les élèves à l’école ainsi que pour les chauffeurs d’autobus.

Il ne sera pas tellement question de révision et encore moins d’apprentissage dans les classes. Les élèves doivent tout d’abord apprivoiser un environnement bien différent.

De leur côté, les professeurs devront sans doute rassurer quelques enfants plus anxieux dans les prochains jours.

François Bérubé enseigne généralement à 22 élèves à l’école L’Estran de Rimouski. Sa classe est réduite à 13 jeunes d’ici la fin de l’année scolaire.

La priorité pour les prochains jours est de s’assurer du bien-être des enfants.

« Il faudra essayer de leur faire nommer leurs émotions, voir comment ils se sentent face à tout ça. On va les rassurer, et leur expliquer que malgré cette nouvelle école-là, on va réussir à faire de notre mieux tout le monde. »

François Bérubé, enseignant

La réorganisation des classes comprend son lot de défis. La directrice de la Commission scolaire des Phares, Madeleine Dugas, indique que des ajustements devront être apportés de jour en jour. « Les premiers jours, nous allons nous permettre d’apporter des ajustements si nécessaire. C’est la première fois qu’on vit quelque chose de semblable. » 

spacer