Rimouski cherche toujours des moniteurs de camp de jour

Des balançoires vides

La Ville de Rimouski fait face à une difficulté de recrutement de moniteurs pour combler les besoins dans les camps de jour.

La Ville possède le budget nécessaire pour embaucher 15 à 20 moniteurs supplémentaires, mais la pénurie de main-d’œuvre complique le recrutement. Les besoins sont particulièrement importants pour les moniteurs spécialisés, où la Ville doit en embaucher une dizaine.

« On a des places disponibles qui sont budgétées, mais on cherche les moniteurs pour nous assurer de pouvoir donner ces places-là, explique le maire Guy Caron. On va essayer d’embaucher de nouveaux moniteurs, de nouvelles monitrices, et lorsqu’on aura une idée du nombre de places supplémentaires qui seront disponibles, on pourra les ouvrir à la population. »

La demande de places est grandissante du côté des parents. Plusieurs jeunes se retrouveront sans service de garde cet été et cherchent à se tourner vers les camps de jour.

« Contrairement aux années passées, des services de garde vont donner congé aux employés qui sont brûlés et vont fermer durant l’été. Donc, ça donne 200, 300 ou 400 jeunes qui n’ont plus de service de garde et qui l’avaient auparavant. Évidemment les parents cherchent à placer les jeunes dans des activités et les camps de jours sont recherchés. »

Guy Caron, maire de Rimouski

Le maire indique comprendre le stress que vivent les parents à l'approche de la saison estivale, mais il soutient que la Ville recherche activement des moniteurs afin d'ouvrir des places supplémentaires.