Rimouski encadre l'achalandage au Rocher-Blanc

Plage du Rocher-Blanc à Rimouski

La Ville de Rimouski met en place une interdiction de stationnement dans le secteur du Rocher-Blanc pour rehausser la sécurité.

Le stationnement et l’achalandage sur la rue de la Plage dérangent les résidents du quartier.

La rue étant déjà étroite, les voitures se stationnent de part et d’autre pour avoir accès à la plage.

Les résidents sont préoccupés, entre autres, par les accidents, le partage de la route avec les piétons et les cyclistes et les difficultés de circulation, particulièrement pour les véhicules d’urgence.

La Ville interdit donc le stationnement à partir de midi du côté nord de la rue de la Plage du 15 mai au 15 septembre en espérant réduire la circulation automobile.

Le maire, Marc Parent, souligne que l’engouement pour la plage et les activités extérieures a contribué à augmenter les difficultés dans le quartier. Il mentionne que bien que la plage soit publique, il y a des propriétés privées.

 « On a toujours comme objectif de maintenir l’accès à la plage à la population, mais on veut également faire en sorte que les propriétés privées soient respectées. Il y a eu des écarts de conduite de la part de certaines personnes allant à la plage. On a vu par exemple des images de gens qui allaient uriner sur le scellage d’une maison en bordure du fleuve, c’est tout à fait inacceptable. »

Marc Parent, maire de Rimouski

La Ville installera également des affiches pour sensibiliser à la protection des berges et prévenir le piétinement des plantes de bord de mer en utilisant les corridors d’accès. Des poubelles seront aussi installées pour assurer la propreté des lieux.

Avec la collaboration de Martin Brassard, Noovo Info

spacer