Rimouski veut protéger le Grand séminaire

Grand Séminaire de Rimouski

Les élus de Rimouski ont déposé un avis de motion mardi soir dans le but de citer le Grand séminaire à titre d’immeuble patrimonial.

La citation fait partie du Plan d’action 2022 de la Ville de Rimouski. Elle vise à protéger certains murs, le cloître, le préau, le campanile, les fenêtres et les versants de toiture en cuivre.

L’Archevêché, actuellement propriétaire de l’édifice situé sur la rue Saint-Jean-Baptiste Ouest, l’a mis en vente au printemps. La Ville souhaite donc le protéger afin que les futurs acheteurs conservent différents éléments.

Une consultation publique se tiendra le 12 juillet. Le règlement sera adopté par la suite.

Le conseil d’administration du Grand séminaire se dit satisfait des démarches de la Ville.

Plusieurs groupes ont démontré de l’intérêt pour se porter acquéreur, selon le maire, Guy Caron, mais ils attendent la citation afin d’avoir un meilleur portrait de ce que pourra devenir le bâtiment.

« On veut s’assurer que les acheteurs potentiels puissent savoir sous quelles conditions ils vont acheter l’édifice. On ne voudrait pas qu’il soit démoli, ça c’est clair. Il a une richesse patrimoniale exceptionnelle alors on va le protéger, ce qui ne veut pas dire qu’il ne pourra pas se faire des travaux à l’intérieur ou à l’extérieur. »

Guy Caron, maire de Rimouski