Sayabec et Val-Brillant perdent leurs places en ressources intermédiaires

Aîné - triste Istock CR giocalde

Les 21 places en ressources intermédiaires laissées vacantes après la fermeture de deux résidences pour aînés à Val-Brillant et Sayabec iront vraisemblablement à Amqui.

Le Groupe Château Bellevue a été le seul à répondre à l'appel d'offres relancé au début de l'année par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent.

La porte-parole du CISSS, Ariane Doucet-Michaud, confirme qu'un processus d'évaluation est en cours. Des visites sont notamment prévues afin de s'assurer que la résidence de l'avenue Gaëtan-Archambault est conforme aux exigences.

Le Château Bellevue d'Amqui a accueilli ses premiers résidents dimanche dernier.

Charles-Antoine Gonthier, Bell Média

Le maire de Sayabec, Marcel Belzile, qui a longtemps milité pour conserver ces places, destinées aux personnes âgées en perte d'autonomie, dans l'ouest de La Matapédia, n'a d'autre choix que d'accepter l'inévitable.

« Je suis très déçu de la tournure des évènements parce que, quand il y a eu l’annonce d’Aide-Maison de fermer cette opération, on avait convenu avec le CISSS qu’on laisserait aller dix ressources ailleurs dans la Vallée, mais qu’on maintiendrait les 31. Là, on est rendu à zéro. »

Marcel Belzile, maire de Sayabec