Service aérien en région: le Parti libéral fait fausse route selon Martin Soucy

Aéroport régional de Mont-Joli

Le maire de Mont-Joli s’oppose au projet de loi déposé par le Parti libéral concernant le maintien des services aériens dans certaines régions du Québec.

Le projet de loi 691, déposé mercredi, propose d’utiliser le fonds aérien pour financer un transporteur.

Martin Soucy estime que le projet de loi a été présenté de manière « cavalière » et « improvisée » par la cheffe du parti Dominique Anglade et le porte-parole en matière de transports, Pierre Arcand.

Il déplore que ni le conseil d’administration de la régie intermunicipale sur lequel il siège, ni la Ville de Mont-Joli n’aient été consultés pour partager leurs préoccupations et leurs besoins. Selon le maire, le projet ne fait aucune mention du Bas-Saint-Laurent ni de l’aéroport de Mont-Joli, où transitent annuellement 66 000 passagers.

Martin Soucy croit que le projet de Régionair serait une meilleure option pour desservir les gens des régions que de subventionner une entreprise privée.

« Cette recette-là, qu’on a utilisée pendant plusieurs années en subventionnant des entreprises afin de donner des services en région, n’a pas été un succès. La preuve, on l’a tentée. Air Canada revenait avec des prix concurrents pour venir tuer la concurrence. Donc on veut mettre en place un modèle solide tel que Régionair. »

Martin Soucy, maire de Mont-Joli

Régionair permettrait plutôt de choisir les compagnies aériennes qui desserviraient les régions, tout en contrôlant le prix des billets avec la possibilité d’organiser des forfaits, d’après le maire Soucy. « Qui de mieux que les gens des régions, les villes des régions et les MRC des régions pour décider du sort qu’ils veulent pour leur transport aérien ? » souligne-t-il.

Le modèle, qui provient de l’aéroport régional de Mont-Joli, est actuellement à l’étude par le gouvernement du Québec aux côtés de deux autres propositions.

spacer