Un désavantage marqué pour les patients de l'Est du Québec

médecin spécialiste

Les députés du Parti Québécois de l'Est du Québec demandent une bonification des indemnités versées pour les frais de déplacements, d'hébergement et de repas pour les patients qui reçoivent des soins spécialisés à l'extérieur de la région.

Le porte-parole du Parti en matière de santé Joël Arsenau et tous les autres députés du Bas Saint-Laurent, de la Gaspésie et de la Côte-Nord estiment qu'il s'agit tout simplement d'une question d'équité.

Il cite des chiffres très révélateurs en exemple.

Un patient qui quitte sa municipalité pour recevoir des soins spécialisés  obtient actuellement  0,13 $ du kilomètre.

Pour le même déplacement, un fonctionnaire reçoit  0,47 $ du kilomètre et un médecin, 0,86 $ du kilomètre.

L'allocation quotidienne aux patients pour les repas est de  12,75 $ alors qu'elle est de  46,25 $  pour un fonctionnaire.

Les députés demandent l'augmentation immédiate des allocations ainsi qu'un budget indépendant de celui des CISSS pour gérer les compensations. 

Pour le député de Matane-Matapédia Pascal Bérubé, les chiffres sont très éloquents et il est évident que l'actuelle façon de faire désavantage grandement la population de l'Est du Québec.