Un enfant de Sainte-Angèle sonne les sirènes de la victoire contre le cancer

La famille du petit Éli Morneau

La communauté de Sainte-Angèle-de-Mérici et de La Mitis a souligné de très belle façon la fin de deux ans de traitements contre la leucémie du petit Éli Morneau, âgé de 5 ans.

Mardi matin, un convoi de véhicules d’urgences et d’autobus remplis de jeunes l’a conduit du centre du village jusqu’à la maison familiale.

Comme la tradition permet aux jeunes de sonner une cloche à la fin des douloureux traitements, Éli a profité d’un privilège unique, soit de s’en donner à cœur joie avec les sirènes des camions de pompiers et de l’auto-patrouille de la SQ.

Éli Morneau et les sirènes

Noovo Info | Éli Morneau et les sirènes

Le retour d’Éli à temps plein permettra à ses parents, mais aussi à ses trois sœurs aînées de retrouver une vie beaucoup plus normale.

Un soulagement tout à fait compréhensible pour celle qui l’accompagnait régulièrement à Québec depuis deux ans, sa mère Annie Michaud.

« Plus besoin de le consoler pour les prises de sang, pour aller à l’hôpital où il allait recevoir de gros traitements. Il fallait aussi jongler avec les filles et des fois c’était dur. »

Annie Michaud

Convoi de véhicules d'urgence pour le petit Éli Morneau.

Noovo Info | Le convoi de véhicules d'urgence pour le petit Éli Morneau

La mère d’Éli a également tenu à souligner le soutien remarquable de la mamie. « Mamie nous a beaucoup aidés, comme ça papa pouvait continuer de travailler. C’est ma mère qui gardait les trois filles quand moi j’allais à Québec. »

Rassemblement en l'honneur du petit Éli Morneau à Sainte-Angèle-de-Mérici

Noovo Info | La communauté de Sainte-Angèle-de-Mérici souligne la victoire du petit Éli Morneau contre le cancer