Un latté aux saveurs de la jeunesse

Vincent Morissette, président de la Fondation du Centre jeunesse du Bas-Saint-Laurent, Brigitte Côté, propriétaire du café La Cafetière et Jolaine Arsenault, coordonnatrice de la fondation.

La Fondation du Centre jeunesse du Bas-Saint-Laurent s'associe au commerce rimouskois La Cafetière pour sa nouvelle campagne de financement.

La propriétaire du café, Brigitte Côté, a créé un latté coco banane spécialement pour l'occasion.

Pour chaque achat de ce breuvage, et ce, jusqu'au 20 décembre, 1$ sera remis à la fondation.

1$ sera également remis avec tout achat de café en grains en format de 500 g.

L'argent amassé s'ajoutera au fonds dédié aux besoins de première nécessité pour répondre aux besoins immédiats des enfants, comme l'achat d'un manteau d'hiver ou de la nourriture.

Le président de la fondation, Vincent Morissette, espère que la campagne permettra de recueillir 1 000 $.

À l'approche des fêtes, il croit que l'initiative apportera du réconfort en plus de soutenir les jeunes de la région.

« Les gens sont invités à venir déguster un café avec une saveur qui évoque la jeunesse pour supporter leurs besoins de première nécessité. Ce que j’aime de la fondation, c’est qu’il s’agit d’aide directe et ça fait une différence auprès de nos jeunes. »

Vincent Morissette, président de la Fondation du Centre jeunesse du Bas-Saint-Laurent

Si l’activité s’avère une réussite, Vincent Morissette n’exclut pas la possibilité de reconduire ce genre de partenariat à l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant.

L'an passé, la fondation a aidé près de 900 enfants et redistribué plus de 70 000 $ en dons.

Sur le même sujet
- Donner du café au suivant