Un lendemain sous les cendres à Saint-Fabien

Saint-Fabien au lendemain de l'incendie

Une défectuosité électrique serait à l’origine de l’incendie majeur à Saint-Fabien qui a complètement détruit sept résidences et forcé l’évacuation de 15 maisons voisines.

Suite à un appel logé vers 14 h 30 jeudi, les pompiers sont arrivés sur les lieux pour constater un embrasement généralisé d'une demeure de la 7e avenue. Les forts vents qui soufflaient dans l'après-midi ont propagé les flammes d’une maison à l’autre.

Une enquête est toujours en cours pour déterminer les causes exactes de l’incendie.

« Les témoignages qu’on a récupérés et les premiers constats de nos pompiers tendent à confirmer [la défaillance électrique], mais on est toujours dans la cause probable. »

Ian Landry, directeur du Service régional de sécurité incendie de la MRC de Rimouski-Neigette

Les pompiers ont terminé leurs opérations vers 2 h vendredi matin. Plusieurs sont encore sur les lieux pour éteindre des foyers de chaleur qui persistent. « Quand il y a des incendies de cette ampleur, la chaleur demeure très longtemps, mais il n’y a pas de danger pour la population », assure le directeur du Service régional de sécurité incendie de la MRC de Rimouski-Neigette, Ian Landry.

Les débris au lendemain du feu à Saint-Fabien.

Martin Brassard, journaliste Bell Média

Une soixantaine de pompiers ont combattu le brasier. Les sapeurs de différentes municipalités de la MRC de Rimouski-Neigette ont reçu l’aide de ceux de Saint-Simon et de Trois-Pistoles.

Les dommages sont multiples : infiltration d’eau, revêtements extérieurs arrachés, véhicules calcinés, ou encore pertes totales. Selon Ian Landry, plusieurs maisons ont tout de même été sauvées. « Malgré le bilan qui est tragique, on a quand même réussi à sauver des résidences qui ont eu chaud à cause du feu ainsi que la Coop qui a été menacée au début de l’incendie. »

Une maison endommagée par le feu à Saint-Fabien.

Martin Brassard, journaliste Bell Média

Une voiture et une maison endommagées par le feu à Saint-Fabien.

Martin Brassard, journaliste Bell Média

Des employés d’Hydro-Québec et de Telus sont également à pied d’œuvre pour rétablir le courant de plusieurs résidences. La fibre optique qui permet aux gens de Saint-Eugène-de-Ladrière d’utiliser le téléphone a aussi été endommagée. La situation devrait être rétablie d’ici cet après-midi.

Une municipalité tissée serrée

Malgré l’ampleur des flammes, personne n’a été blessé. Parmi la soixantaine de sinistrés, plusieurs ont reçu l’autorisation de rentrer chez eux.

« C’est une tragédie. Ça fait un trou immense dans le village, mais l’important c’est qu’on ne déplore pas de perte de vie ni de blessé. On est tissé serré à Saint-Fabien, on va se serrer les coudes et on va subvenir du mieux possible aux besoins des gens et surtout de ceux qui sont à la rue. »

Yannick Dumais, conseiller municipal à Saint-Fabien

Les commentaires de support sont nombreux sur les réseaux sociaux depuis hier. Des dons matériels et en argent seront acceptés pour venir en aide aux sinistrés. Les personnes intéressées sont invitées à se rendre au Centre des loisirs de Saint-Fabien samedi entre 9 h et midi pour déposer des dons.

Selon le conseiller municipal Yannick Dumais, il s’agit d’un coup dur pour la municipalité qui a vécu un événement semblable il y a à peine trois ans. « On se rappelle de l’intensité, de la vitesse à laquelle ça va. Quand tu apprends que ça saute d’une maison à l’autre, tu sais que c’est toujours une de plus et ce n’est pas évident. » Il se rappelle de la solidarité des gens qui avaient rapidement mis sur pieds des collectes de fonds. Il est persuadé que le soutien des citoyens sera encore une fois au rendez-vous.

Avec la collaboration de Martin Brassard, journaliste Bell Média

spacer