Un service de transport finalement maintenu pour les bénéficiaires d'aide sociale

Manifestation pour le droit à la mobilité pour tous à Rimouski

Le Centre d’action bénévole Rimouski-Neigette pourra poursuivre son service d’accompagnement-transport des personnes bénéficiaires d’aide sociale en raison de l’ajustement du dédommagement pour les frais de déplacement des bénévoles.

L’organisme avait annoncé au début du mois la fin du service à compter du premier mai, faute de recevoir un ajustement suite à la hausse du coût de l’essence.

Les bénévoles continuaient de recevoir 0,46 $ le kilomètre, alors que le CISSS du Bas-Saint-Laurent remboursait 0,52 $ le kilomètre pour un service offert aux personnes âgées.

La situation a été déplorée par Action populaire Rimouski-Neigette ainsi que par le député Harold LeBel. Le gouvernement a finalement confirmé que le taux passerait à 0,54 $ le kilomètre.

Bien qu’il qualifie la mesure de « bonne nouvelle », le coordonnateur d’Action populaire Rimouski-Neigette, Michel Dubé, s’explique mal la raison pour laquelle le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale a tardé pour rectifier le tir.

« C’est assez particulier qu’on ait été obligé de faire appel au député Harold LeBel pour qu’il intervienne dans une formalité qui aurait dû se discuter entre le ministère et le Centre d’action bénévole. On reste assez amer de la situation. »

Michel Dubé, coordonnateur d’Action populaire Rimouski-Neigette

Le député de Rimouski avait écrit une lettre au ministre Jean Boulet. Bien qu’il se réjouit du maintien du service, il déplore le manque d’action du ministère. « N’eût été nos interventions et notre insistance, aux organismes communautaires et à moi, dès le premier mai, des gens vulnérables se seraient retrouvés pris au dépourvu pour des rendez-vous médicaux ou chez le dentiste. »