Une citoyenne vit un cauchemar avec la fermeture des bureaux de Service Canada

Service Canada

La fermeture des bureaux de Service Canada a un impact désastreux sur une citoyenne française qui est installée et travaille à Amqui depuis trois ans.

Le permis de travail de Marie-Christine Bauto est échu depuis le mois d’octobre et elle se retrouve sans statut légal puisque le ministère de l’Immigration du Canada n’est pas en mesure de traiter son dossier.

Madame Bauto doit fournir des données biométriques pour obtenir un nouveau permis de travail, mais ses démarches sont bloquées en raison de la fermeture des bureaux de Service Canada. Le ministère a donné le mandat à Service Canada d’obtenir les données biométriques, mais la fermeture des bureaux depuis le début de la pandémie bloque le processus.

Résultat, Marie-Christine Bauto est présentement sans statut officiel, sans emploi et sans revenu.

Pour la députée d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, il s’agit d’un véritable non-sens qui serait rapidement réglé avec la réouverture de Service Canada. Kristina Michaud ajoute que l’employeur de madame Bauto songe à fermer sa boutique en raison d’un manque de main-d’œuvre.

La députée bloquiste demande que les fonctionnaires cessent de jouer au yo-yo avec le dossier de cette immigrante française qui veut travailler et vivre dans la Matapédia.

« Il y a certains services qui doivent être donnés en personne et c’est possible de le faire en respectant les mesures sanitaires. Je pense que si un commerce ou une petite entreprise privée peut le faire, pourquoi pas le gouvernement fédéral ? »

Kristina Michaud, députée d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia