Une injonction pour tenter de bloquer le projet du groupe FARI

Plan du projet de résidence pour aînés du Groupe Fari à Rimouski.

Encore du sable dans l'engrenage pour le projet de résidence pour ainés du groupe FARI à Rimouski.

4 propriétaires du secteur de la rue des Flandres ont déposé une injonction en cour supérieure afin d'obliger la Ville à tenir un référendum.

Les élus ont adopté lundi soir une résolution pour embaucher une firme d'avocats pour faire valoir leur position.

Le maire de Rimouski ne cache pas sa grande déception face à l'opposition de certains citoyens.

« On entend souvent l'expression "pas dans ma cour" mais là, c'est vraiment "pas dans mon quartier" et je suis déçu de voir que des gens utilisent les tribunaux pour faire déraper un projet extrêmement important qui vient aider les personnes vieillissantes en leur offrant des services de santé. Je trouve ça très difficile. »

Marc Parent, maire de Rimouski

L'injonction pourrait retarder le début des travaux de construction de la résidence pour personnes ainées de 116 logements et de 56 chambres adaptées à une clientèle en perte d'autonomie.

Les promoteurs du groupe FARI planifie également 84 cases de stationnement.

spacer