Une journée pour lutter contre le décrochage scolaire

École ISTOCK MAROKE

Le Regroupement des organismes communautaires québécois de lutte au décrochage (ROCLD) a lancé  la première Journée du Refus de l'Échec Scolaire hier.

Le taux de décrochage scolaire est de 10 % au Bas-Saint-Laurent, selon les plus récentes données de COSMOSS Bas-Saint-Laurent.

Ce chiffre s'élève à un jeune sur cinq pour l'ensemble de la province selon le ROCLD.

Par cette journée, 59 organismes communautaires qui travaillent auprès des jeunes en lutte au décrochage, dont Je Raccroche et Pro-Jeune-Est Rimouski-Neigette, veulent former une réflexion collective sur les raisons qui poussent les jeunes à abandonner leur parcours scolaire prématurément.

Selon la vice-présidente du ROCLD et directrice de Pro-Jeune-Est Rimouski-Neigette, Véronique Thibault, la sensibilisation est nécessaire, puisque les causes relèvent souvent de notre société.

« Au-delà de l’action individuelle d’un jeune qui sort de l’école, il y a tout l’impact social comme la nécessité scolaire, le genre, le sexe ou la situation socioéconomique qui peuvent pousser un jeune à décrocher sans que ça soit réellement sa décision. »

Véronique Thibault, vice-présidente du ROCLD et directrice de Pro-Jeune-Est Rimouski-Neigette