Une première journée de grève pour les CPE du Bas-St-Laurent

CPE (2)

En grève aujourd'hui, les éducatrices et travailleuses en Centre de la petite enfance du Bas-Saint-Laurent affiliées à la CSN manifestent à Rimouski et Rivière-du-Loup.

Sans convention collective depuis 18 mois, les syndiqués des CPE demandent des solutions pour résoudre la surcharge de travail et le manque de personnel qui engendre des bris de service. 
« Le ministre de la famille mentionne de nouvelles places supplémentaire, mais on va mettre qui pour travailler dans les nouvelles installations. Elle est là la question. » Mentionne la présidente du Conseil central du Bas-St-Laurent, Nancy Legendre.

Elles revendiquent un salaire à la hauteur de leurs compétences.

Si on parle des services de garde dans les écoles, ils gagnent environ 4$ de plus de l'heure que les éducatrices en CPE alors que c'est tout à fait la même formation.

Nancy Legendre, présidente du conseil central du Bas-St-Laurent

Madame Legendre mentionne également la charge de travail endossé par les éducatrices et les travailleuses pour adapter les menus selon les allergies en plus des suivis pour les enfants en difficulté.

Rappelons que les travailleuses représentées par la CSN ont voté massivement pour 10 journées de grève à utiliser au moment choisi.

Les travailleuses et les travailleurs ne souhaitent pas menotter les parents. On les avertit d'avance et ça restera comme ça. Le slogan à retenir c'est : oui, 10 jours c'est beaucoup, mais c'est mieux qu'être fermé pour toujours.