Usine d'asphalte: Sintra devra s'installer ailleurs

Des résidents du chemin de Lausanne brandissent des pancartes pour s'opposer à l'installation d'une usine d'asphalte dans le district de Sacré-Coeur à Rimouski.

Sintra ne pourra finalement pas installer son usine d’asphalte sur le chemin de Lausanne dans le district de Sacré-Cœur.

La Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) a tranché. Cette décision a été rendue, puisque l’entreprise n’a pas su démontrer que le site de sa carrière représente la seule option.

Le maire de Rimouski, Marc Parent, est « très heureux » de la décision de la CPTAQ.

La Ville était dans l’impossibilité d’interdire à Sintra d’implanter son usine en raison du zonage, qui permet ce type d’installation dans le secteur.

Néanmoins, Marc Parent indique que la Ville a réuni des conditions favorables pour inciter l’entreprise à s’installer dans le parc industriel.

Les élus ont voté en faveur d’une modification de zonage pour permettre les travaux de nuit dans ce secteur, travaux qui seront exigés par le ministère des Transports.

Selon le maire, le parc industriel est le seul endroit où il sera possible d’effectuer des opérations de nuit.

Il revient maintenant à Sintra de déterminer où elle élira temporairement domicile afin de réaliser des travaux sur l’autoroute 20.

 « Je ne suis même pas certain que Sintra aurait voulu s’installer ailleurs que dans le parc industriel finalement. »

Marc Parent, maire de Rimouski

Il s’agit d’une victoire pour le regroupement de citoyens, qui s’était fortement opposé au projet d’usine de béton bitumineux dans leur quartier.