Camps de jour : l'offre sera réduite

Camps de jour

L'offre de camps de jour sera réduite cet été pour les enfants du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui aimaient apprendre de nouvelles choses et s'inscrire dans un camp plus spécialisé.

Les Débrouillards à Alma, Chicoutimi et Jonquière n'auront pas lieu. Dans la province, cette décision aura un impact sur environ 5000 familles. Une décision difficile à prendre, mais ce type d'activités scientifiques devenait trop compliqué avec les nouvelles normes d'hygiène, explique la directrice générale du Réseau Technoscience, Marthe Poirier. : 

« Il y a la diminution du ratio, la distanciation et aussi les activités qui auraient nécessité une révision importante. La science c'est aussi de la manipulation et avoir du plaisir à faire de la science. Ça serait extrêmement difficile de réaliser des camps à notre hauteur avec des activités motivantes et intéressantes. »

 

Le Camp musical de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix a pris la même décision il y a quelques semaines déjà. À Saint-Félicien, la situation diffère puisque la direction du zoo sauvage avait déjà choisi l'année dernière de ne plus offrir son camp de vacances en raison d'un manque criant de personnel.

Des scénarios possibles

Tout n'est cependant pas perdu pour les parents qui attendent avec impatience une annonce. Certains gestionnaires planchent sur quelques scénarios, en se basant sur le guide de leur association publié la semaine dernière, dans l'espoir de recevoir l'aval du gouvernement québécois bientôt. C'est le cas à la Ville de Saguenay ainsi que la majorité des municipalités, au Pavillon sportif de l'UQAC et au Lac Pouce à Laterrière pour la portion camp de jour.

« Pour le camp de jour, on croit que c'est possible, en revoyant les mesures et les ratios, nous pensons pouvoir accueillir environ 150 jeunes cet été. Le camp de vacances avec le coucher, c'est vraiment plus incertain, nous sommes donc à préparer davantage le camp de jour. » - Laval Dionne, directeur général du Lac Pouce

Finalement, les gestionnaires de camp s'attendent à demander de l'aide à Québec pour assumer les frais entourant l'achat de matériel sanitaire et l'embauche de personnel supplémentaire pour respecter les nouveaux ratios.

COVID-19 : Une nouvelle coupe de cheveux pour bientôt !

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!