CORONAVIRUS : Un 1er cas au Saguenay-Lac-Saint-Jean

COVID-19

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean compte un premier cas positif de coronavirus. Le test a été fait vendredi soir dernier.

Il s'agit d'un homme de moins de 40 ans qui est arrivé récemment d'Europe pour participer au festival Regard. Le directeur régional de la Santé publique, Dr Donald Aubin ajoute que dès l'apparition des symptômes, il s'est placé en isolement préventif afin d'éviter toute propagation. Les personnes qui ont été en contact avec cet homme seront appelées.

« Une enquête est en cours pour rejoindre tous les gens qui ont été en contact avec cette personne pour remonter l'historique du parcours. Dans le cas présent, la personne a eu un nombre de contacts de proximité très limités. Toutes les personnes seront appelées. »  - Dr Donald Aubin

Le patient est à la maison et se porte bien, précise le Dr Aubin. Depuis le 9 mars, 411 tests de dépistage ont été faits dans la région. Le nombre risque d'augmenter dans les prochains jours maintenant que trois cliniques de dépistage ont été ouvertes au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

 

L'organisation du festival se veut transparente

La direction du festival Regard a décidé de révéler la présence de la première personne atteinte de coronavirus à son événement pour que ses festivaliers soient vigilants. La réaction rapide de l'organisation a permis d’isoler rapidement l'individu.

L'homme s'est rendu au 5 à 7 de lancement le mercredi 11 mars, mais il n'a assisté à aucune projection, dont celles dans le cadre de la journée scolaire le jeudi avant la suspension de l'événement, assure la directrice générale du festival, Marie-Élaine Riou. : 

 

« Il n'y a aucune inquiétude à avoir. Les enfants n'ont pas été en contact avec cette personne-là. Il n'a assisté à aucune projection du festival. Les gens qui ont eu un contact avec cet homme ont déjà été appelés. » 

 

Nouvelles mesures annoncées à Saguenay

La date du deuxième paiement du compte de taxes, prévue le 15 juin est repoussée à Saguenay. Les citoyens qui ont besoin de ce répit n'auront aucun intérêt à payer. 

Les autorités municipales ont tenu à faire le point aujourd'hui sur la situation qui prévaut. La mairesse rappelle que même si les édifices municipaux sont fermés au public, les employés sont toujours au travail pour répondre aux questions des gens par téléphone au 418-698-3000.

Le directeur du centre des mesures d'urgence à Saguenay, Carol Girard, a d'ailleurs répondu à quelques questions qu'ils reçoivent régulièrement, notamment concernant le Port de Saguenay. Il assure que toutes les mesures d'hygiène et de sécurité sont mises en place pour les marins qui arrivent dans la région.

Aussi, les policiers n'ont pas le pouvoir d'intervenir auprès de gens qui ne respectent pas la demande du gouvernement de rester à la maison. Encore aujourd'hui, plusieurs citoyens rapportent que des gens qui reviennent de voyage ou que des aînés se promènent dans des lieux publics. :

 

« Effectivement, le problème est connu. À l'heure actuelle, les policiers ne peuvent pas intervenir au centre d'achats et déloger des gens. La question a toutefois été posée et juridiquement, nous nous penchons là-dessus. Il y a un flou présentement. » 

 

Aide des hôteliers

Les hôteliers de la région mettent à la disposition de la santé publique leurs lits, buanderies et salles à manger. Ce sont donc 1800 lits qui s'ajoutent pour faire face à la crise de la COVID-19. Également, en cas de besoin, il est possible de produire plus de 9 700 repas par jour dans les salles à manger des hôtels.

 

Collaboration : Julie Bergeron