Crise dans les hôpitaux : Christian Dubé propose trois solutions


Hôpital de Chicoutimi à titre d'exemple. (Noovo Info )

Les hôpitaux ont atteint «un point de rupture» selon le Regroupement des chefs d'urgences du Québec.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, la situation est loin d'être aussi critique qu'à Montréal, par exemple. Le taux d'occupation est de 74 % en moyenne dans les urgences de la région. Selon l'indicateur Index Santé, seuls les hôpitaux de Jonquière et Chicoutimi affichent un taux plus élevé qui avoisine 80 %. Seulement quatre régions du Québec présentent un taux d'occupation normal dans les urgences.

Point de presse

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, était en conférence de presse aujourd'hui pour faire le point sur les hôpitaux. Il en a profité pour expliquer la cellule de crise composée d'une vingtaine de membres du réseau de la santé.

«L'objectif de la cellule est d'être efficace en coordonnant mieux les efforts pour agir le plus rapidement.» -Christian Dubé

Trois solutions ont été proposées par cette cellule. Tout d'abord, la mise en place d'une ligne téléphonique passant par le 811 pour savoir s’il est impératif de se rendre à l'urgence. Selon Christian Dubé, une personne sur deux se rend à l'urgence, mais aurait pu se tourner vers un autre service.

Voyez notre reportage sur ce sujet au bulletin Noovo Le Fil 17 dans la vidéo.

Par la suite, il y aura la création de deux cliniques d'Infirmières praticiennes spécialisées pour encourager la prise en charge par d'autres professionnels que les médecins.

Finalement, un appel d'offres avait été lancé cet été pour aller chercher des lits à l'extérieur du réseau de la santé. Lorsque les gens auront été traités à l'hôpital, ils pourront être transférés pour libérer le plus de lits possible. Une solution impliquant l'hébergement à domicile sera également proposée prochainement.

 

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!