Des sans-abri vivent dans des campements de fortune à Chicoutimi


Des tentes ont été aperçues par des citoyens au cours des dernières semaines. (Noovo Info)

L'itinérance ne s'améliore pas à Saguenay. De plus en plus de sans-abris s'installent dans des endroits publics sur le territoire. Depuis quelques semaines, par exemple, une personne réside dans un campement de fortune en bordure du boulevard Saint-Paul, à Chicoutimi. Une autre vit dans sa voiture stationnée sur la Zone ferroviaire de Chicoutimi.

Plusieurs facteurs expliquent cette triste réalité, observe Christopher Mcrae, travailleur de rue au Service de travail de rue de Chicoutimi. Selon lui, la crise du logement et le manque de chambres accentuent le problème.

De plus, la Maison d'accueil pour sans-abri de Chicoutimi et son centre de débordement sont à pleine capacité.

«Pourquoi les gens désirent ne pas fréquenter la Maison des sans-abri, souvent, c'est que l'endroit est bondé, l'endroit est plein de gens, c'est plus anxiogène pour certains.»

Avec la saison froide qui arrive rapidement, Christopher Mcrae craint que ces personnes se retrouvent en difficulté.

«Pour l'instant, ce sont des tentes, de petits campements de fortune, mais avec les froids, ce ne sera plus possible. Simple exemple, en ce moment, on n'a plus de sleeping bags à offrir. D'ailleurs, s'il y en a qui peuvent nous en offrir on est preneurs.»

Heureusement, le Service de travail de rue jouit d'une bonne collaboration avec le Service de police de Saguenay. Les policiers se montrent compréhensifs, souligne M. Mcrae.

«On va souvent être appelés par eux pour nous dire: telle personne est à tel endroit, pouvez-vous discuter avec lui, pouvez-vous voir si on peut trouver une alternative? Donc, l'objectif des policiers n'est pas tant de les tasser absolument ou de les réprimander, on essaie tout le temps de trouver le meilleur des mondes pour les gens.»

De son côté, le Service de police de Saguenay explique qu'un plan de travail est en place pour intervenir dans ce genre de situations. Une rencontre est prévue mercredi pour faire le point.

Avec la collaboration de Marc-Antoine Mailloux - journaliste Noovo Info

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!