Des sinistrés de La Baie inquiets du retard des travaux

Les travaux sont retardés puisque l'entrepreneur peine à trouver un assureur spécialisé. (Jade Laplante | Noovo Info)

Quelques heures après avoir appris que les travaux de stabilisation du terrain où s'est produit un glissement de terrain à La Baie sont retardés pour une question d'assurance, des sinistrés se sentent désemparés.

C'est que l'entrepreneur peine à trouver un assureur spécialisé qui couvre le type de travail à effectuer, ce qui l'empêche de débuter les travaux.

La Ville de Saguenay affirme être prête à procéder, de même que l'entrepreneur et le ministère des Transports. La Ville réitère son engagement à compléter les travaux de stabilisation dans les meilleurs délais.

Relocalisé dans un HLM de La Baie avec sa famille, Alex Gagnon craint que le délai de deux à quatre mois pour effectuer les travaux soit prolongé si l'entrepreneur ne parvient pas à trouver rapidement un assureur spécialisé.

« Est-ce qu'ils vont être capables d'en trouver un? Parce que dès qu'il y a moindrement un risque ou un danger ou quelque chose du genre, les assurances deviennent très très réticentes à assurer quoi que ce soit » - Alex Gagnon

La situation est difficile pour lui et sa famille qui habitent habituellement une maison intergénérationnelle.

« J'ai de la difficulté à me faire à l'idée qu'on n'est pas chez nous. C'est un gros gros stress, c'est beaucoup d'anxiété. Certains temps ça va bien, mais ce soir, quand je vais revenir chez nous en revenant de travailler, je vous prédis que ce ne sera pas rose. »

Saguenay participe aux recherches

Souhaitant que les travaux de stabilisation s'amorcent rapidement, la Ville de Saguenay donne un coup de main à l'entrepreneur en participant aux recherches.

« [Du côté de la Ville], tout est prêt, du côté du ministère aussi et même la machinerie et le personnel de l'entrepreneur sont prêts au fond, mais sans assurance, ça ne peut pas se faire. Donc [...] on va aider l'entrepreneur à régler cette question-là », assure le porte-parole de la Ville, Dominic Arseneau.

La Ville a par ailleurs prolongé l'état d'urgence local jusqu'au 30 juillet.

Les habitants d'environ 60 résidences affectées par le glissement de terrain ne peuvent toujours pas retourner chez eux.

Entre-temps, la Ville rappelle que la population peut encore contribuer à un fonds d'aide pour les sinistrés. Dans l'éventualité où les dons ne seraient pas redistribués en totalité, les sommes restantes seront conservées dans un fonds de réserve pour aider de futurs sinistrés de la Ville de Saguenay.

Avec la collaboration de Jade Laplante - journaliste Noovo Info et les informations de la Presse canadienne.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!