ERD : le parti de Josée Néron lance sa campagne électorale

ERD élections municipales 2021

Josée Néron mise sur la diversification de l'économie si elle est réélue à la mairie de Saguenay, tout en poursuivant le travail pour s'assurer de conserver les emplois dans les secteurs plus traditionnels.

La mairesse sortante a lancé sa campagne électorale ce matin en compagnie des quatre candidats de l'Équipe du renouveau démocratique : Benoit Tremblay, Caroline Thériault, Julie Morin et Marc Bouchard.

Josée Néron a d'abord souligné qu'au cours des quatre dernières années, les parcs industriels se sont remplis dans les trois arrondissements et que Saguenay a aussi investi dans l'économie du savoir et les nouvelles entreprises du secteur numérique. La pandémie n'a pas trop freiné la fin de mandat, a indiqué la mairesse qui a souligné que pratiquement tous les projets sur la table ont été menés à terme.

« Pour moi, il y a deux facettes à l'économie. Il y a celle des gens déjà en place et donc prendre soin de monde. Et la diversification économique, on n’est pas en reste. On est une ville qui a besoin de prospérer et pour cela, il nous faut une diversification. »  - Josée Néron, cheffe du parti de l'ERD 

Elle veut maintenant mettre tout son énergie pour le bioparc à Laterrière, les centres-ville et la zone industrialo-portuaire de La Baie, elle a d'ailleurs lancé ce message aux autres paliers de gouvernement : « On a assez attendu cette zone-là, maintenant, on l'a veut ! »

Un parti, une équipe

L'ERD a déniché quatre candidats pour les quinze districts électoraux. La cheffe admet que le recrutement en pandémie a été plus difficile, mais selon elle, même si la plupart des conseillers autour de la table sont des indépendants, la majorité l'appuie.

Un parti demeure la meilleure option pour Josée Néron. Le conseiller sortant Marc Bouchard l'a appuyée, en ajoutant qu'il se représente avec l'ERD pour la force de l'équipe, mais qu'il n'est pas obligé de suivre la ligne du parti quand ça ne lui plaît pas.

« La force d'un parti c'est d'arriver avec une vision de développement et ça s'appelle un programme. Les candidats qui arrivent et qui tirent des choses à gauche et à droite sans avoir pris la peine de faire ce travail de fond, on va y aller comment pour les quatre prochaines années ? Ça va être à la va-comme-je-te-pousse ? » - Josée Néron

Elle a d'ailleurs lancé une pointe aux conseillers municipaux et candidats à la mairie qui ont créé des alliances. Pour elle, il s'agit de partis occultes et ils manquent de transparence auprès des citoyens.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!