Éric Duhaime réitère son désir de relancer GNL Québec


(Jacques Boissinot | La Presse canadienne )

De passage à Saguenay mercredi, le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime, a réitéré le désir de son parti de relancer le projet GNL Québec, s'il est élu le 3 octobre.

« La question de l'urne, c'est de savoir : est-ce que vous êtes pour ou contre le projet GNL? » - Éric Duhaime

Tous les détails de la campagne électorale ici

Selon le chef du PCQ, le vote des citoyens du Saguenay-Lac-Saint-Jean reflètera leur opinion par rapport à ce projet d'exportation de gaz naturel liquéfié qui a fait couler beaucoup d'encre au cours des dernières années.

« Un vote pour le Parti conservateur du Québec, ça va être un vote pour le projet GNL et, un vote pour la CAQ, ça va être un vote contre le projet GNL. C'est aussi simple que ça. »

Le rapport du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), rendu public en mars dernier, s'est fait très critique envers ce projet. Le BAPE a notamment statué que GNL Québec augmenterait considérablement les émissions de gaz à effet de serre, en plus de n'avoir su obtenir l'acceptabilité sociale.

Contredisant ces conclusions, Éric Duhaime a affirmé mercredi matin que ce projet serait bon pour l'environnement et qu'il contribuerait à réduire les émissions de gaz à effet de serre à l'échelle planétaire.

La CAQ et le projet de GNL Québec

D'après des informations obtenues par Radio-Canada, le cabinet du ministre sortant de l'Économie, Pierre Fitzgibbon, aurait fait part à Ottawa de son intention de reconsidérer le projet après les élections provinciales.

Le gouvernement caquiste serait donc toujours ouvert au projet de GNL Québec. Pourtant, en mai dernier, François Legault fermait la porte au projet d'exportation de gaz naturel liquéfié, après avoir pris connaissance du rapport du BAPE.

En conférence de presse mercredi matin, François Legault a contredit son ministre en affirmant que son gouvernement n'a pas l'intention de reconsidérer le projet de GNL Québec.

« Je pense que c'est normal qu'on participe à des discussions, mais notre position n'a pas changé. Le BAPE a refusé le projet et nous aussi. Rien n'a changé. » - François Legault

Avec la collaboration de Jade Laplante - journaliste Noovo Info

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!