Homme immolé à Chicoutimi: les policiers blanchis par le DPCP


Autopatrouille | Sûreté municipale de Saguenay (Noovo Info)

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales ne portera pas d'accusation contre les policiers de Saguenay qui sont intervenus auprès d'un homme qui s'est immolé en septembre 2021 à Chicoutimi.

À la lumière du rapport du Bureau des enquêtes indépendantes, le DPCP conclut que les policiers n'ont commis aucune infraction criminelle lors de leur intervention.

On peut lire dans la décision que le coup de pied qu'un policier a donné à l'homme était nécessaire et raisonnable.

«La force employée était modérée et l'objectif était d'empêcher que l'homme s'immole en le déstabilisant ou en lui faisant perdre son briquet», peut-on lire dans le rapport.

Le DPCP ajoute que les policiers ont fait « un usage légal de la force » pour maîtriser l'homme pendant quelques secondes et que cela n'a pas provoqué de blessures ni contribué au décès de l'homme.

«Les policiers sont souvent placés dans des situations où ils doivent rapidement prendre des décisions difficiles. Dans ce contexte, on ne peut exiger qu'ils mesurent le degré de force appliquée avec précision», explique-t-on dans la décision du DPCP.

L''homme a succombé à ses brûlures plus de deux semaines après les événements.

Rappel des événements

L'intervention des policiers a débuté vers 16h30 le 10 septembre 2021, à la suite d'appels logés au Service de police de Saguenay concernant un homme qui tenait des propos suicidaires au centre-ville.

Les patrouilleurs sont parvenus à localiser l'homme vers 18h à bord de leur véhicule. Ils sont ensuite sortis de l'autopatrouille en demandant à l'individu de s'immobiliser et de se calmer.

Or, l'homme s'est mis à courir, puis a sorti de ses vêtements une bouteille contenant de l'essence qu'il s'est versée sur le corps. C'est à ce moment qu'un policier a tenté de l'immobiliser en lui donnant un coup de pied au dos. Toutefois, dans les secondes suivantes, l'homme est parvenu à allumer l'essence à l'aide d'un briquet, s'infligeant de graves brûlures.

Les policiers ont tout fait pour éteindre rapidement les flammes à l'aide de leurs mains et d'un extincteur. L'ambulance est finalement arrivée sur les lieux vers 18h15.

À lire également :

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!