L'Auberge de la Maison Price face à d'importants problèmes financiers

Maison Price

Un plan de redressement est nécessaire pour la survie de l'Auberge de jeunesse et du Bar à Piton, installés dans la Maison Price dans le quartier du Bassin à Chicoutimi. La Coopérative de solidarité Verte, qui administre les lieux, est déficitaire de plusieurs dizaines de milliers de dollars, si bien qu'elle a frôlé la dissolution dans les dernières semaines.

Une assemblée générale spéciale s'est tenue le 4 février dernier pour prendre une ultime décision. Il a été choisi de sauver l'endroit, indique l'un des administrateurs, Pierrick Bouchard, la faillite ou la dissolution étant écartées par les membres.

Pour les prochaines semaines, l'auberge et le bar poursuivront leurs activités et un plan d'action devra être peaufiné et approuvé. :

 

« On veut vraiment garder l'endroit ouvert ! Il y a plusieurs choses qui sont envisagées comme des nouveaux partenaires et peut-être de nouvelles activités. Il y a des changements qui s'en viennent. »

 

La Maison Price n'appartient pas à la coopérative qui loue plutôt les locaux. Un marché local, La Couquerie y a ouvert ses portes pendant quelques mois, mais les gestionnaires ont choisi de déménager en décembre dernier.

Pierrick Bouchard croit que l'endroit est nécessaire dans la ville parce que son offre est unique avec, par exemple, la présentation de spectacles d'artistes émergents. : 

 

« L'hiver il y a vraiment moins d'achalandage, autant pour l'auberge que le bar, mais on ne veut pas fermer quelque temps par année, parce que l'endroit est vraiment important pour la clientèle et pour la Maison Price aussi, on ne veut pas laisser ce bâtiment patrimonial. »

 

Par ailleurs, le bâtiment nécessiterait d'importants travaux, mais son statut patrimonial les rend très coûteux et plus complexes. La toiture a été refaite en 2018 et l'investissement a été de plus de 150 000 $. L'auberge de jeunesse de la Maison Price est la seule à Saguenay.