Le MTQ ferme le pont de la route 172 à Shipshaw

L'eau élevée sous la structure du pont.

C'est confirmé : le ministère des Transports (MTQ) fermera à 19 h jeudi soir le pont situé sur la route 172 qui enjambe la rivière Shipshaw.

La portion de la 172 située entre les routes Coulombe et Desmeules sera donc fermée à la circulation.

C'est le niveau élevé de la rivière et les 40 à 60 millimètres de pluie attendus d'ici vendredi soir qui forcent la fermeture du pont, et ce, jusqu'à ce que le niveau de la rivière diminue.

La conseillère aux communications du MTQ, Andrée-Anne Duchesne, assure qu'il s'agit d'une mesure préventive.

« Les structures ne sont pas conçues pour recevoir de l'eau sur le côté qui crée une force latérale. Il peut aussi y avoir de l'accumulation de débris [provenant de la rivière] qui peut créer une force supplémentaire quasiment comme un barrage. »

Le niveau élevé de la rivière Shipshaw s'explique, entre autres, par la fonte du couvert de neige dans les bassins versants. Andrée-Anne Duchesne explique que des déversements ont cours depuis quelques jours à partir du lac Sébastien et du barrage d'Hydro-Jonquière, en raison des grandes quantités de pluie attendues.

« Le niveau de l'eau est actuellement assez élevé et touche presque la structure du pont de Shipshaw. »

Les automobilistes devront donc prévoir un détour via le pont d'aluminium ou via celui situé au bas de la côte Desmeules, à Jonquière.

La rivière Shipshaw et le pont qui le surplombe.

Yohann Gasse | Noovo Info

L'eau élevée sous la structure du pont.

Yohann Gasse | Noovo Info

École Bois-joli ouverte vendredi

L'école primaire Bois-Joli demeurera ouverte vendredi, mais le transport scolaire sera suspendu pour la journée. Si le service avait été maintenu, des retards seraient survenus dans l'ensemble du transport scolaire de Jonquière.

Pour les élèves du secondaire, le Centre de services scolaires de La Jonquière invite les parents à aller porter leur enfant si possible.

Des autobus se rendront chercher les jeunes, mais d'importants retards sont à prévoir, souligne la porte-parole, Stéphanie Audet.

« Nos directions des trois écoles secondaires sont informées des possibles retards et seront conciliantes avec les élèves, bien entendu. On va réévaluer la situation au cours de la fin de semaine et, bien sûr, on va informer les parents le moment venu. »

Avec la collaboration de Janie Pelletier - journaliste Noovo Info.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!